AvBuzz

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 1 mars 2009

Promotelec lance un site pour vulgariser la domotique

Vu ce week end à la télé : Promotelec lance le site http://www.a-chacun-sa-domotique.com/

La domotique cherche à se faire connaître du grand public, après avoir été très mal introduite en France dans les années 80, voire carrément sabordée. A tel point qu'on se demande si le retard pris par notre pays dans ce domaine ne pourrait pas devenir un remède anti-crise...

Le site en lui-même est très bien fait, avec une introduction vidéo de Stéphane Thebaut, le présentateur de question maison sur France 5. Vous pourrez découvrir par le menu, tous les aspects de la domotique (gestion de l'éclairage, du chauffage, des ouvrants, mais aussi la diffusion multimédia...). C'est plutôt bien fait et didactique, mais vous ne trouverez pas de nom de produits ni de solutions. Rien non plus sur les protocoles standards comme X10 ou KNX, ce qui est très dommage, car il aurait été intéressant de profiter d'un site grand public pour informer le chaland !

A noter aussi la présence d'un Forum, et d'une page de liens 'sites d'information et blogs' encore vide.

Serais-je parmi les premiers ?

Crestron débride ses X-Panels !

Nouveauté dans le logiciel Crestron VT-Pro : dorénavant, les X-Panels peuvent être compilés en mode 'Kiosk'.

Quelle différence ? Hé bien, en cochant cette option, dorénavant, le X-Panel apparaitra sans barre de menu ni ascenceurs, et en plein écran. Ce qui permet virtuellement d'utiliser n'importe quel panel-PC en remplacement d'un écran tactile Crestron (je pense notamment à l'Eee Top d'Asus, affiché à 549 euros un peu partout).

Crestron serait-il tombé sur la tête, se coupant l'herbe sous le pied en se privant d'une partie de ses ventes de touchpanels ? Oui et non. D'une part, la solution X-Panel ne permet pas le retour vidéo, ce qui limite (un peu) l'utilisation. Ensuite, ceci pourrait bien permettre à Crestron, associé à la gamme récente gamme de produits en rails DIN, de démocratiser un peu plus ses solutions...

Les NXD 430 et 435 au tarif !

AMX vient de mettre à jour sa liste de tarifs. On y retrouve notamment le petit touchpanel 4,3" NXD-430 et son frère boutonneux le NXD-435.

La bonne surprise, c'est le prix. On trouvera donc le premier à 1075 € PPHT, et le 435 (avec 5 boutons physiques supplémentaires, donc) à 1170 € PPHT. De quoi ne plus hésiter à mettre des écrans tactiles dans toutes les pièces ! Surtout que le concurrent direct de chez Crestron, le TPS-4L, est annoncé à 1520 € PPHT.

Pourtant l'AMX à pour lui une résolution supérieure de 400*272 pixel contre 320*240. Il est également PoE. Et bien entendu dispose d'un moteur graphique supérieur à celui de Crestron...

Enfin, le NXD-CV5, pourtant remplacé par le NXD-500i est encore au catalogue, mais en promotion, sans doute jusqu'à épuisement des stocks. Si vous avez besoin d'un panel 5 pouces de qualité avec le retour vidéo, c'est le moment. A condition d'avoir des murs épais.

mardi 24 février 2009

Asus en rajoute !

Asus décline son concept Eee à toutes les sauces. Les mini-portables, les mini-desktop, récemment le tout en un tactile à prix canon...

En lisant la fiche technique de l'Eee Box B204, une des nombreuses déclinaisons du micro PC desktop basé sur l'Atom, une ligne a retenu mon attention :

"Built-in battery that performs a U.P.S. function"

Oui oui, la bête intègre une batterie qui lui permet de se passer d'onduleur. Asus ne donne pas plus d'informations à ce sujet (capacité ou autonomie, par exemple), mais c'est intéressant d'avoir sur le marché, une petite machine pas chère, économe en énergie et en plus secourue. Reste un soucis majeur : est-elle disponible en France ou en Europe ? Je n'ai vu aucun site proposer la version B204.

A suivre !

dimanche 22 février 2009

De retour de l'ISE bis

Ce soir, quelques informations du concurrent historique de Crestron, AMX...

AMX présentait sur son stand diverses nouveautés, dont bien évidemment une extension de sa gamme d'écrans tactiles.

Voici la MVP 5150, exécution bas de gamme de la MVP 5200i. Pour compresser le prix, AMX a supprimé pas mal de fonctionnalités mais a conservé l'essentiel. Exit donc, l'interphonie IP, les haut-parleurs, la roulette de sélection, le pied "quick-stand", et les 8 heures d'autonomie. Par contre, on conserve le design très fin, l'excellent écran très bien résolu (800x480, 130 dpi) et très lumineux, la connexion Wifi. L'autonomie annoncée est de 3 à 4 heures, ce qui reste bon. Le prix diminue de 25 % environ, ce qui est bien mais AMX aurait pu faire un effort supplémentaire. Seule la couleur noire glossy est disponible (la mode du glossy pour des appareils destinés à être tenus en main est incompréhensible à mon sens). A noter qu'il existe une version sans Wifi mais en IR, la MVP 5100, annoncée à 40 % moins cher que la 5200.

Bonne soirée !

Dans la gamme Modero filaire, une nouvelle diagonale de 4,3 pouces fait son apparition. Deux panels l'utilisent, le NXD-430 et NXD-435. La seule différence entre les deux : la version 435 dispose en plus de 5 boutons physiques en partie basse. AMX laisse planer un doute sur la résolution de l'écran. Dans les documentations, il est indiqué une résolution de 800*480 en QWVGA (400*240). Je pense (ayant vu la bestiole de prêt) que la deuxième solution est la bonne. Il est possible toutefois que la résolution de 800*480 soit la résolution de travail et que l'écran interpole vers le bas. Ceci expliquerait l'effet de blur que j'ai cru percevoir. Ce genre d'écrans LCD tactiles est devenu très courant et très bon marché grâce à l'avènement des navigateurs GPS. Corollaire : le prix est au ras des pâquerettes, ou plutôt au ras des tournesols : on parle de 1100 euros PPHT, soit moitié moins cher que le NXD-500i. Bon ok, c'est encore cher, on perd l'interphonie IP, 1 pouce de diagonale et le très bon écran 5 pouces. Mais clairement, la domotique se démocratise. Et c'est encore 30% moins cher que le TPS-4L de Crestron qui ne fait guère mieux avec sa résolution de 320*240. Désolé, ma photo est un peu floue.

Grosse nouveauté chez AMX, l'apparition d'une gamme de produits RFID. AMX propose soit un badge, soit un module à visser qui contiennent tous les deux un émetteur et une pile. Durée de vie annoncée : 5 ans, pour un coût de 45 euros environ. Soit 10 euros par an. Contrairement aux puces RFID classiques, celles-ci ne sont pas passives mais actives. Pas besoin, donc, de les tenir très proches d'une antenne pour la lecture. AMX fourni bien entendu un récepteur. Ce système peut rendre de nombreux services, notamment localiser des personnes ou des équipements. Bien entendu, le tout est compatible avec la suite logicielle RMS d'AMX.

Une nouveauté intéressante aussi, le TPI-4 PRO qui est une interface pour écran tactile disposant de 4 (oui, quatre) entrées vidéo. En pratique, associé au toujours excellent moteur graphique G4, (pourtant vieux de 7 ans maintenant !), celà permet de créer des interfaces très dynamiques et intuitives pour beaucoup d'usages différents : présentation multisources, gestion de caméras de suveillance, etc, etc...

De retour de l'ISE bis

Ce soir, quelques informations du concurrent historique de Crestron, AMX...

AMX présentait sur son stand diverses nouveautés, dont bien évidemment une extension de sa gamme d'écrans tactiles.

Voici la MVP 5150, exécution bas de gamme de la MVP 5200i. Pour compresser le prix, AMX a supprimé pas mal de fonctionnalités mais a conservé l'essentiel. Exit donc, l'interphonie IP, les haut-parleurs, la roulette de sélection, le pied "quick-stand", et les 8 heures d'autonomie. Par contre, on conserve le design très fin, l'excellent écran très bien résolu (800x480, 130 dpi) et très lumineux, la connexion Wifi. L'autonomie annoncée est de 3 à 4 heures, ce qui reste bon. Le prix diminue de 25 % environ, ce qui est bien mais AMX aurait pu faire un effort supplémentaire. Seule la couleur noire glossy est disponible (la mode du glossy pour des appareils destinés à être tenus en main est incompréhensible à mon sens). A noter qu'il existe une version sans Wifi mais en IR, la MVP 5100, annoncée à 40 % moins cher que la 5200.

Bonne soirée !

Dans la gamme Modero filaire, une nouvelle diagonale de 4,3 pouces fait son apparition. Deux panels l'utilisent, le NXD-430 et NXD-435. La seule différence entre les deux : la version 435 dispose en plus de 5 boutons physiques en partie basse. AMX laisse planer un doute sur la résolution de l'écran. Dans les documentations, il est indiqué une résolution de 800*480 en QWVGA (400*240). Je pense (ayant vu la bestiole de prêt) que la deuxième solution est la bonne. Il est possible toutefois que la résolution de 800*480 soit la résolution de travail et que l'écran interpole vers le bas. Ceci expliquerait l'effet de blur que j'ai cru percevoir. Ce genre d'écrans LCD tactiles est devenu très courant et très bon marché grâce à l'avènement des navigateurs GPS. Corollaire : le prix est au ras des pâquerettes, ou plutôt au ras des tournesols : on parle de 1100 euros PPHT, soit moitié moins cher que le NXD-500i. Bon ok, c'est encore cher, on perd l'interphonie IP, 1 pouce de diagonale et le très bon écran 5 pouces. Mais clairement, la domotique se démocratise. Et c'est encore 30% moins cher que le TPS-4L de Crestron qui ne fait guère mieux avec sa résolution de 320*240. Désolé, ma photo est un peu floue.

Grosse nouveauté chez AMX, l'apparition d'une gamme de produits RFID. AMX propose soit un badge, soit un module à visser qui contiennent tous les deux un émetteur et une pile. Durée de vie annoncée : 5 ans, pour un coût de 45 euros environ. Soit 10 euros par an. Contrairement aux puces RFID classiques, celles-ci ne sont pas passives mais actives. Pas besoin, donc, de les tenir très proches d'une antenne pour la lecture. AMX fourni bien entendu un récepteur. Ce système peut rendre de nombreux services, notamment localiser des personnes ou des équipements. Bien entendu, le tout est compatible avec la suite logicielle RMS d'AMX.

Une nouveauté intéressante aussi, le TPI-4 PRO qui est une interface pour écran tactile disposant de 4 (oui, quatre) entrées vidéo. En pratique, associé au toujours excellent moteur graphique G4, (pourtant vieux de 7 ans maintenant !), celà permet de créer des interfaces très dynamiques et intuitives pour beaucoup d'usages différents : présentation multisources, gestion de caméras de suveillance, etc, etc...

jeudi 12 février 2009

De retour de l'ISE...

Un premier billet de mon voyage à l'ISE. C'était la première fois que je m'y rendais, et j'aurais du prévoir de rester plus longtemps... Voici quelques infos que j'ai pu glaner chez Crestron :

Crestron prépare une TPS-8X, qui se placera entre la TPS-6X dont elle reprend le design général et la TPMC-8X qui dispose de fonctions "Media Center". Sans doute un bon produit tout à fait adapté à un usage professionnel dans lequel les fonctions des TPMC n'ont que peu d'intérêt. J'espère qu'elle sera surtout plus autonome et plus fiable que la TPMC-8X, en gros une TPS-6X en plus grande et plus rapide. Mais pour l'instant, Crestron ne présentait qu'un prototype non fonctionnel :

Dernière nouvelle : ce que je présente comme une possible TPS-8 serait plutôt une TPS-9, mais surtout il semblerait qu'elle ne soit pas sans fil mais reprenne seulement le design de la TPS-6... Wait'n'see comme dirait l'autre !

Toujours concernant les interfaces tactiles, Crestron présentait également un prototype non fonctionnel d'une future TPMC-3X (avec des fonctions Media Center, donc), qui remplacera vraisemblablement à terme les TPMC-4 clônes des Nevo SL. Ici présentée à coté d'une TPS-6X. Une concurrente pour la Mio-R4 d'AMX.

La bonne nouvelle distillée au travers de ces deux nouveaux produits, c'est que Crestron semble renoncer à ses accords OEM pour les commandes tactiles et revenir à un design maison, ce qui est une excellente nouvelle pour la pérennité et la fiabilité des produits.

Dans le domaine des petits produits qui simplifient grandement les installations, Crestron présentait des modules "fond de boîte". Celui de gauche permet d'utiliser un interrupteur quelconque et de le connecter directement au bus Cresnet, via un connecteur à vis ou directement sur des interrupteurs Jung grâce à une petite plaque d'adaptation. Le boitier au centre est un module relais destiné à gérer des stores directement au travers du bus Cresnet. Juste à coté sur la droite, un détecteur de présence bi-technologie. Les références commençant par CH indiquent que ce sont des modules européens.

Toujours dans le domaine de l'intégration, voici un proto de télécommande pour moteur Somfy piloté en RS485. Vous n'aurez plus jamais à éclater une télécommande Somfy pour piloter des stores. Bientôt disponible, mais malheureusement incompatible avec le DIN-AP2 qui ne prend pas en charge RS485...

Enfin, last but not least, Crestron continue son partenariat avec le fabricant allemand Elka pour proposer une interface KNX sur IP. La nouvelle version se paye le luxe de n'occuper que 2 modules DIN contrairement à l'ancienne version RS232/485 qui en mangeait 4. De plus, l'intégration avec un DIN-AP2 s'en trouve facilitée car on évite de faire ressortir un câble du tableau (la RS232 étant en façade, la RS485 en bornier dans le tableau, mais le DIN-AP2 ne gérant pas cette dernière ! Tout le monde suit ?). Ça change en tout cas des modules DIN présentés l'année dernière très dispendieux en terme d'espace occupé dans un tableau...

A ce sujet, KNX était omniprésent sur cet ISE, et tous les fabricants d'automatismes quels qu'ils soient proposent une interface à ce standard.

Bonne soirée !

De retour de l'ISE...

Un premier billet de mon voyage à l'ISE. C'était la première fois que je m'y rendais, et j'aurais du prévoir de rester plus longtemps... Voici quelques infos que j'ai pu glaner chez Crestron :

Crestron prépare une TPS-8X, qui se placera entre la TPS-6X dont elle reprend le design général et la TPMC-8X qui dispose de fonctions "Media Center". Sans doute un bon produit tout à fait adapté à un usage professionnel dans lequel les fonctions des TPMC n'ont que peu d'intérêt. J'espère qu'elle sera surtout plus autonome et plus fiable que la TPMC-8X, en gros une TPS-6X en plus grande et plus rapide. Mais pour l'instant, Crestron ne présentait qu'un prototype non fonctionnel :

Dernière nouvelle : ce que je présente comme une possible TPS-8 serait plutôt une TPS-9, mais surtout il semblerait qu'elle ne soit pas sans fil mais reprenne seulement le design de la TPS-6... Wait'n'see comme dirait l'autre !

Toujours concernant les interfaces tactiles, Crestron présentait également un prototype non fonctionnel d'une future TPMC-3X (avec des fonctions Media Center, donc), qui remplacera vraisemblablement à terme les TPMC-4 clônes des Nevo SL. Ici présentée à coté d'une TPS-6X. Une concurrente pour la Mio-R4 d'AMX.

La bonne nouvelle distillée au travers de ces deux nouveaux produits, c'est que Crestron semble renoncer à ses accords OEM pour les commandes tactiles et revenir à un design maison, ce qui est une excellente nouvelle pour la pérennité et la fiabilité des produits.

Dans le domaine des petits produits qui simplifient grandement les installations, Crestron présentait des modules "fond de boîte". Celui de gauche permet d'utiliser un interrupteur quelconque et de le connecter directement au bus Cresnet, via un connecteur à vis ou directement sur des interrupteurs Jung grâce à une petite plaque d'adaptation. Le boitier au centre est un module relais destiné à gérer des stores directement au travers du bus Cresnet. Juste à coté sur la droite, un détecteur de présence bi-technologie. Les références commençant par CH indiquent que ce sont des modules européens.

Toujours dans le domaine de l'intégration, voici un proto de télécommande pour moteur Somfy piloté en RS485. Vous n'aurez plus jamais à éclater une télécommande Somfy pour piloter des stores. Bientôt disponible, mais malheureusement incompatible avec le DIN-AP2 qui ne prend pas en charge RS485...

Enfin, last but not least, Crestron continue son partenariat avec le fabricant allemand Elka pour proposer une interface KNX sur IP. La nouvelle version se paye le luxe de n'occuper que 2 modules DIN contrairement à l'ancienne version RS232/485 qui en mangeait 4. De plus, l'intégration avec un DIN-AP2 s'en trouve facilitée car on évite de faire ressortir un câble du tableau (la RS232 étant en façade, la RS485 en bornier dans le tableau, mais le DIN-AP2 ne gérant pas cette dernière ! Tout le monde suit ?). Ça change en tout cas des modules DIN présentés l'année dernière très dispendieux en terme d'espace occupé dans un tableau...

A ce sujet, KNX était omniprésent sur cet ISE, et tous les fabricants d'automatismes quels qu'ils soient proposent une interface à ce standard.

Bonne soirée !

samedi 31 janvier 2009

Serez-vous à l'ISE ?

La semaine prochaine, se tient à Amsterdam l'ISE, le plus grand salon européen concernant l'intégration audio/video/domotique.

J'y serais le jeudi 5. Et vous ?

A+ Vincent

Serez-vous à l'ISE ?

La semaine prochaine, se tient à Amsterdam l'ISE, le plus grand salon européen concernant l'intégration audio/video/domotique.

J'y serais le jeudi 5. Et vous ?

A+ Vincent

- page 3 de 8 -