La domotique, c'est l'automatisation des tâches de la maison. En ce sens, une machine à laver avec un départ différé peut être considérée comme une application domotique, certes rudimentaire, mais quand même.

Oui mais voilà, quand la dite machine à laver fuit, personne n'est là pour l'arrêter... et j'ai passé mon vendredi soir à éponger !

Après examen de l'engin, il se trouve que le bouchon de vidange du tambour a sauté, le temps et les vibrations aidant. Une fois remis en place, la machine à laver est repartie comme en 40...

Ce qui amène plusieurs réflexions :

  • Ma machine à laver est mal conçue, ce qui fait qu'aucune sécurité n'est venue couper l'arrivée d'eau. En effet, au début du cycle de lavage, le tambour se remplit d'eau, et une sonde de niveau coupe l'électrovanne une fois la quantité d'eau nécessaire pompée. Or, aucune minuterie interne ne vient sécuriser le remplissage. Ce qui fait que la machine a pompé de l'eau non-stop pendant 4 heures, n'atteignant jamais le niveau. Un tel timer aurait pu nettement limiter les dégâts (surtout chez mes voisins du dessous)...
  • Les départs différés, c'est super pour profiter des heures creuses et faire des économies, mais la plupart du temps, on n'est pas à la maison à ce moment là... Il faut donc prévoir le pire et s'en prévenir. Dans le cas présent, placer la machine dans un local avec un siphon de sol peut être une bonne solution. Mais pas toujours évidente à mettre en oeuvre, surtout en appartement. Des détecteurs d'eau couplés à un relais dans le tableau électrique semblerait une solution intéressante.
  • La dernière réflexion, concerne le choix du nouveau sol de mon salon : dois-je le choisir étanche ?