AvBuzz

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Informatique

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 30 juillet 2009

Intel étend sa gamme de carte mère Atom

Intel a déjà introduit avec un certain succès l'année dernière, des cartes mères ultra économiques, embarquant des processeurs basse consommation Atom dans un format compact mini-itx (introduit par VIA avec ces cartes Epia).

Aujourd'hui, une nouvelle carte est disponible, la D945GSEJT. Elle corrige la plupart des défauts des D945GCLF et D945GCLF2.

Quelle sont donc les différences entre cette carte et les précédentes ?

Hé bien la différence majeure, c'est qu'elle intègre un Atom N270 en lieu et place des Atom 230 ou 330. Il faut savoir que les Atom existent en différentes version en fonction de leur usage. Les 230 et 330 sont des processeurs de bureau pour des machines économiques (les nettops). Les Atom série N sont des processeurs prévus pour les netbooks, enfin les Atom série Z, sont des processeurs ultra basse consommation mais qui nécessitent un chipset particulier pour fonctionner (les signaux de bus sont différents).

Donc, cette carte mère de bureau est équipée d'un processeur de portable. Il gagne par rapport au 230 le speedstep mais perd la gestion du 64 bits. Corollaire, il est associé au chipset 945GSE plutôt qu'au 945GC, et c'est là que ça devient intéressant : la carte devient fanless. En effet le 945GC à un TDP de 22 W ce qui avait conduit Intel à le doter d'un ventilateur. Le 945GSE, lui, est donné pour 6 W. On passe donc de 4 W + 22 W soit 26 W pour le couple processeur + chipset, à 2,5 W + 6 W soit 8,5 W, soit trois fois moins !

La carte dispose d'un grand nombre de ports USB (7), d'un port DVI, de deux ports série, de deux ports SATA, d'un port IDE au format portable, d'une interface lan gigabit et d'un connecteur mini PCI-express. Elle utilise de la ram au format DDR2 SoDimm (pour portable).

La carte dispose de deux modes d'alimentation, soit via une prise ATX standard, soit via un connecteur 12 V pour être alimentée directement par un bloc secteur (ou une batterie de voiture...). La carte dispose d'une prise Molex pour un disque dur dans le cas de l'utilisation de l'alimentation 12 V.

Prix annoncé, un peu plus de 100 euros, ce qui au vu de l'intégration poussée, des modes d'alimentation différents et de l'équipement embarqué, est une très bonne affaire (MSI proposait déjà une carte similaire à près de 200 euros). Elle pourra servir comme serveur silencieux et économe (fichier, domotique, squeezecenter...), dans un camping car, comme lecteur multimédia (pas HD) sur une TV moderne via le DVI, etc.

Description de la carte mère sur le site Intel

Comparaison entre Atom 230 et Atom N270

samedi 2 mai 2009

Via Artigo A2000 et HP MediaSmart LX195

HP présente un nouveau serveur domestique basé sur l'Intel Atom, le MediaSmart LX195.

La machine est annoncée à un tarif canon (400 $) avec un disque de 640 Go et Windows Home Server installé. Il est compatible avec Apple Time Machine. Chose curieuse, l'engin ne semble pas disposer de sortie écran ; pourtant les Intel Atom sont souvent livrés avec un chipset Intel intégrant une carte graphique. L'économie est mal placée, car une sortie écran peut s'avérer salutaire en cas de plantage du système... Sans doute HP veut-il segmenter sa gamme en empèchant les acheteurs d'utiliser cette petite machine comme machine bureautique/internet légère !

Dans le même genre, mais à monter soi-même, VIA a sorti dans une indifférence quasi-générale (en France en tout cas), un nouveau barebone Artigo nommé A2000, basé sur une plateforme Pico-ITX.

L'intérêt de celui-ci, c'est qu'il dispose de deux emplacements SATA 3.5 pouces, permettant de monter un RAID. Autre point intéressant, il dispose en interne d'un emplacement Compact-Flash, pour installer pourquoi par une distribution comme FreeNAS. Par contre, il est livré sans logiciels, sans disque, et sans mémoire (DDR II au format SO-Dimm), ce qui fera vite monter la facture pour les personnes intéressées. Il est animé par un processeur C7D à 1.5 GHz, qui sera sans doute bien suffisant pour l'utilisation qu'on en fera. Comptez 340 euros TTC port inclus chez www.mini-itx.com.

Le HP MediaSmart LX195 sur EndgadgetHD

L'Artigo A2000 sur le site de VIA

Pour ma part, je reste fidèle à mon vieux Geode NX...

mardi 24 février 2009

Asus en rajoute !

Asus décline son concept Eee à toutes les sauces. Les mini-portables, les mini-desktop, récemment le tout en un tactile à prix canon...

En lisant la fiche technique de l'Eee Box B204, une des nombreuses déclinaisons du micro PC desktop basé sur l'Atom, une ligne a retenu mon attention :

"Built-in battery that performs a U.P.S. function"

Oui oui, la bête intègre une batterie qui lui permet de se passer d'onduleur. Asus ne donne pas plus d'informations à ce sujet (capacité ou autonomie, par exemple), mais c'est intéressant d'avoir sur le marché, une petite machine pas chère, économe en énergie et en plus secourue. Reste un soucis majeur : est-elle disponible en France ou en Europe ? Je n'ai vu aucun site proposer la version B204.

A suivre !

dimanche 30 novembre 2008

Atom Dual Core à prix canon...

Je viens de découvrir, même si ce n'est plus très récent, qu'Intel commercialise sa carte D945GCLF2.

Elle se rajoute à la D945GCLF dans la gamme (je me suis toujours demandé qui trouvait ces références). Différence principale : la nouvelle embarque un Atom 330 dual-core au lieu de l'Atom 230 mono-core. En bonus, elle dispose d'une sortie TV S-Vidéo, qui permettra de la connecter sur une veille TV analogique sans entrée VGA.

Vu la différence de prix (moins de 20 euros) entre les deux, pas de questions à se poser si vous avez besoin d'une telle carte !

Dans l'immédiat et en attendant le Nano, les cartes Epia de VIA paraissent subitement très chères eu égard à la modeste puissance des C3 et C7 qui les animent. Il est vrai qu'elles disposent toujours d'un avantage certain en terme de fonctionnalités et que la gamme est plus étendue. VIA garde encore l'avantage sur les très petites cartes mères (nano et pico-ITX), mais sa gamme vient subitement de prendre un coup de vieux !

La fiche de la carte mère chez Intel

La carte en vente sur materiel.net

mardi 14 octobre 2008

Asus EeeTop ... tactile !

Asus continue dans la série des Eee, avec cette fois ci un EeeTop qui reprend le principe de l'iMac : un ordinateur tout intégré sous la forme d'un moniteur. Les journalistes de CanardPC trouvent que le prix annoncé est élevé eu égard aux faibles performances de l'engin animé par un Atom, mais il possède un atout de poids : il est tactile. Ce qui, même à 500 euros, en fait une interface tactile de premier choix pour un système domotique.

Source : CanardPC

mercredi 1 octobre 2008

Le concurrent de l'Atom se montre...

Le site Ginjfo propose un test de la nouvelle plateforme Mini-ITX de VIA, à base de sont processeur Nano. Chose intéressante, Ginjfo (site orienté "Green IT") a calculé le coût en terme de CO2 rejeté annuellement par la plateforme. Le Nano étant le concurrent direct de l'Atom, on regrettera toutefois que les deux processeurs ne soient pas mis face à face.

A lire ici..

mardi 23 septembre 2008

Atom Dual Core

Vu sur CanardPC :

Intel a officiellement annoncé son Atom N330, dual core cette fois ci. La méthode employée consiste à intégrer deux Atom single core sur un seul packaging. TDP de 8 W, soit de quoi faire un petit serveur/lecteur audio très raisonnable en terme de consommation avec une puissance qui commence à devenir intéressante...

Intel vendra le processeur sur une carte mère mini-ITX pour un prix très compétitif de 70 $.

On regrettera toutefois que comme d'habitude, cette carte mère ne dispose que d'une unique sortie VGA. Pas de DVI, d'HDMI ni même de Composite/S-vidéo. De ce coté là, l'offre mini-ITX de VIA est mieux fournie... mais utilise le dépassé processeur C7. A quand le VIA Nano sur les cartes-mères VIA ?

http://www.canardpc.com/news-29126-L%E2%80%99Atom+330+Dual_Core+annonc%C3%A9.html

lundi 15 septembre 2008

Logiciel libre en domotique...



Récemment, Alexandre, un lecteur m'a écrit ceci :

Bonjour, je souhaite construire ma propre maison en intégrant la domotique dès le départ. Je suis un amateur de technologie et je souhaite utiliser des systèmes open source et durables dans le temps, indépendants des grands systèmes fermés. L'Open Source est un concept dont on parle beaucoup aujourd'hui, et qui est devenu à la mode. L'industrie informatique a ceci de particulier qu'elle est la seule qui a permis la naissance de ce modèle de conception/distribution en opposition au modèle standard (conception, vente et distribution en circuit fermé), qui prévaut dans tous les pans du commerce mondial.

Résumons rapidement le principe de l'Open Source : les concepteurs d'un logiciel le mettent à disposition (gratuite ou payante), avec ses codes sources, c'est à dire les fichiers qui permettent la génération du code exécutable. L'utilisateur final est en droit, de copier le logiciel autant de fois qu'il le souhaite (ce qui fait souvent associer la notion de "logiciel libre" avec celle de "logiciel gratuit", outre une traduction ambiguë de "free software"), mais mieux, il peut également modifier le programme original pour l'adapter à des besoins particuliers, voire utiliser des portions de code pour recréer un nouveau logiciel... Les logiciels libres les plus connus sont notamment Linux, Firefox, Thunderbird, Open Office, The Gimp...

Le phénomène Open Source n'existe aujourd'hui quasiment que dans le domaine de l'informatique personnelle ou des serveurs (bien que certains tentent d'appliquer le concept au matériel, à l'aide des notamment des puces FPGA). Il y a plusieurs raisons à cela. Tout d'abord, le coût très bas des équipements informatiques, et leur relative standardisation, fait que n'importe qui peut se transformer en développeur sur son temps libre. Ensuite, le développement d'Internet permet aux développeurs de mettre facilement leurs compétences en commun.

Mais la domotique ne fait que très peu usage des logiciels que produit le mouvement Open Source. La grande différence tient au fait du matériel employé. Lorsque vous installez de la domotique (gestion électrique, sécurité, etc), vous utilisez des produits qui contiennent des logiciels embarqués. Par exemple, le fabricant d'un variateur KNX va construire un équipement, et développer un logiciel qui va permettre à cet équipement de fonctionner selon les normes du bus KNX. Ce logiciel, n'est par essence, pas Open Source, car vous achetez le variateur comme un tout cohérent, à l'inverse d'un ordinateur que vous pourriez acheter sans système d'exploitation pour installer celui de votre choix. Aujourd'hui, il n'y a pas (à ma connaissance) de fabricant de matériel électrique qui fournisse des équipements vierges avec la possibilité pour l'utilisateur de créer son propre programme d'application. Ceci pour une raison simple : les produits doivent répondre à des normes strictes pour la sécurité des utilisateurs, et l'homologation prend donc en compte le matériel et le logiciel.

Alors, où peut-on utiliser de l'Open Source dans une installation domotique ? Dans toutes les fonctions de supervision, par exemple. On peut citer Calaos par exemple. Ou encore dans la distribution de musique (Slim Server), la sauvegarde (Linux + Samba), la gestion de votre réseau.

Attention toutefois au revers de la médaille. Open Source ne signifie pas toujours pérenne comme semble le penser Alexandre. En effet, le principe même de développement fait qu'apparaissent des "forks" pour la plupart des logiciels. De plus un logiciel peu courant risque d'être mal ou pas maintenu. L'Open Source comme le logiciel propriétaire, nécessitent, pour produire des logiciels de qualité, une gestion de projet cohérente. Elle se matérialise le plus souvent dans le monde du "libre" par une fondation ou une association à but non lucratif (Debian, la fondation Mozilla).

Pour la petite histoire, les écrans tactiles AMX fonctionnent sous Linux, et je pense également que les centrales Crestron également...

jeudi 26 juin 2008

Forum Life Domus

Le buzz du moment, en tout cas dans le petit microcosme qui m'occupe et vous occupe aussi sans doute si vous lisez ce billet, c'est Life Domus.

Ce projet de serveur domotique/mediacenter porté par un informaticien français, voit grandir autour de lui une communauté très vivace. Chose intéressante, le système n'est pas figé et Gilles Arnaud, son concepteur, est ouvert à toutes les solutions proposées (Linux, Windows, etc...) pour finaliser son produit.

Pour agréger tout ce petit monde qui commençait à discuter au travers des commentaires des divers blogs sur le sujet, Eric de www.geekmag.fr, à ouvert un forum sur le sujet pour fédérer toutes les personnes intéressées.

Edit : l'adresse du forum est http://www.geekmag.fr/forum/. C'est réparé.

dimanche 22 juin 2008

Quand l'informatique se rapproche de la domotique...

Vu sur GNT, Microsoft présente Windows Embedded Standard 2009, le remplaçant de Windows XP embedded. Je suppose qu'il va s'agir d'un noyau Vista allégé du gras superflu, mais on en saura plus bientôt je pense.

Chose intéressante, cette nouvelle version sera compatible Silverlight, le concurrent de Flash made by Microsoft ; ce qui promet de belles interfaces animées, dynamiques et hypes à souhait.

Le truc révé pour faire baver les voisins (les voisines sont moins sensibles à ce genre de détail), ce qui est, n'en déplaise à certains, un des moteurs de la domotique haut de gamme; arrivé dans certains budget, l'utile ne suffit plus, il faut des icônes qui tournent comme dans les interfaces informatiques des films de science fiction.

- page 1 de 2