AvBuzz

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Living Tomorrow

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 4 septembre 2008

Visite de Living Tomorrow Vilvoorde (5/8) : la cuisine

Après quelques vacances, j'essaie de reprendre le blog. On continue la visite de Living Tomorrow par la cuisine, sans doute la pièce la plus intéressante du bâtiment. Pas par le nombre de ces équipements, mais par les techniques inédites déployées. Suivez le guide ! La cuisine est une cuisine nouvelle mode, c'est à dire une pièce à vivre qui comprend un large plan de travail, un ilot de cuisson, un coin repas. C'est un large espace ouvert qui permet de cuisiner tout en discutant, bien loin des cuisines des années 80, fermées et cachées.

On trouve donc un coin repas :


Ainsi qu'un espace.. un autre espace, quoi. L'écran de télé est interactif avec le plan de travail, et permet d'afficher des recettes. Le concept est simple : vous achetez des "kit repas" qui contiennent tous les ingrédients nécessaires à la confection d'une recette. La dite recette est identifiée par une puce RFID. Le plan de travail contient un lecteur, qui va alors vous chercher la recette, et la vidéo qui va avec. Bien entendu, tout ca n'est que du concept. Personne ne dit comment les recettes sont récupérées... Je ne pense pas qu'aujourd'hui, on puisse envisager de stocker une vidéo dans une puce RFID. Demain peut-être. Dans l'immédiat, je pense que la RFID contiendra une URL qui sera interprétée par le système domotique. La maison du futur sera connectée ou ne sera pas.


Voici un plan large de la cuisine. Au premier plan, l'ilôt "froid", avec notamment l'évier. Au second, le plan de travail et la plaque de cuisson.


Le plan de travail vu de plus près. Ce meuble provient d'un musée New-Yorkais, dixit la guide. C'est un concept dont j'ai oublié le nom du designer. Les sortes de "douchettes" ne sont pas des robinets ; ce sont des diffuseurs d'odeurs.


Ce plan de travail est également un concept d'interface de contrôle. Le plan de contrôle bleu est tactile et le menu apparait au travers du matériau plastique du plan, sans doute aidé par des LED incrustées dans la masse. Je ne sais pas si c'est facilement industrialisable, mais c'est vraiment très beau, et en plus, ça répond bien.


Une des attractions de Living Tommorow (que vous verrez dans tous les reportages TV), est l'écran tactile qui se trouve sur le placard de la cuisine. C'est un peu l'interface centrale de la maison. Il permet entre autre, de faire sa liste de course (et de commander ce qui manque sur Internet), de gérer la musique, le son, de suivre sa consommation d'énergie (Eco Track). Le seul bémol que j'émettrais concerne la consommation de ce type d'écran. Living Tomorrow n'est vraiment pas un bâtiment économe, sauf au niveau du chauffage (très bonne isolation). Espérons que la future évolution tiendra compte des tendances actuelles allant vers la réduction de la consommation d'énergie. Pour l'instant Living Tomorrow met l'accent sur l'énergie "propre", mais avec la palanquée de PC MCE qui tournent dans la maison...

Signalons une application de reconnaissance d'écriture en version pré-alpha (le dictionnaire doit contenir 10 mots pour que les guides animent les visites : j'ai essayé avec "egg", ca ne marche pas).


Comme une vidéo vaut mieux qu'un long discours, un extrait trouvé sur Youtube :


Pour finir, la faute de goût de la cuisine, ou comment transformer un portier vidéo en interface domotique. On n'est pas loin du minitel niveau graphisme. Et il faut aimer le design très seventies... On le croirait sorti de la base lunaire Alpha, à moins que ce ne soit une version civile d'HAL 9000 ?


Bonne rentrée à tous.

lundi 23 juin 2008

Visite de Living Tomorrow Vilvoorde (4/8) : la chambre des parents

La suite de ma visite à Living Tomorrow. On continue par la chambre des parents (en hype on dit "suite parentale").

Plus conventionnelle que la chambre d'enfant, il n'est pas ici question de bulle oxygénée (les parents du futur doivent être plus solides de constitution...), mais d'une chambre plus classique, si ce n'est qu'elle intègre une salle de bain. Plutôt devrais-je dire que la salle de bain intègre une chambre à coucher. Je vous passe le système HC installé devant le lit, mais certains détails attirent tout de même l'attention:



Sur cette photo, on peut donc voir, que le chromé, c'est une mauvaise idée pour un interrupteur, oui d'accord, mais que l'idée d'ajouter des commandes pour un système audio est intéressante. Comment est-ce que les interrupteurs communiquent avec le système multiroom ? Pas d'info là dessus, malheureusement.



Les interrupteurs sont dessinés par le studio italien Alessi, une équipe à qui l'on doit notamment de nombreux objets de la vie courante. Etonnant de trouver une signature sur un cadre d'interrupteur. Bticino fournit l'essentiel des équipements électriques standards de la maison. Le système Bticino est un système en bus, mais a priori pas compatible KNX. Le site bticino n'est pas clair à ce sujet.

Comme je vous l'ai dit, la chambre intègre une salle de bain. Une grande salle de bain d'ailleurs, car niveau surface, elle rivalise avec les douches d'une piscine municipale.



La douche intègre une TV LCD étanche. Je ne sais pas d'où sort le son, par contre, ni si on peut vraiment profiter d'une émission de TV sous la douche, mais bon. Peut-être s'est-elle retrouvée là par manque de piscine dans le bâtiment...



Voici un banc solaire. Toujours dans l'optique d'un futur apocalyptique, les concepteurs ont pensé que nous n'aurions plus de soleil. Ils ont donc intégré un banc UV, pas plus de quelques minutes par jour, toutefois. Trève de rigolade, les UV à petite doses sont vraisemblablement bon pour le moral, surtout dans les régions septentrionales aux nuits très longues.



Cet objet très design est un sèche-serviette. Personnellement, j'aime bien son look. Il est dans une sorte de résine résistante à la chaleur, mais la guide n'a pas étée très précise à ce sujet.



Pour finir, une petite vue d'ensemble de la salle de bain. A bientôt pour la suite.

lundi 9 juin 2008

Visite de Living Tomorrow Vilvoorde (3/8) : la chambre d'enfant

La chambre d'enfant est assez étrange à Living Tomorrow. C'est une pièce assez petite, qui contient une sorte de cocon personnel nommé "Moby" (j'ai oublié ce que ça veut dire, mais ca veut dire quelque chose en rapport avec l'oxygène).



Les concepteurs du projet sont soit de grands pessimistes soit de grands optimistes, selon qu'on se base sur leur vision du futur ou sur leur confiance en la technologie pour améliorer notre vie dans ce même futur. En effet, ce caisson est équipé de tout ce qui se fait en matière de technologie communicante : PC, webcam, console de jeu...



Mais plus étonnant (plus inquiétant ?) il dispose d'un système permettant de filtrer l'air qui y rentre. Sans doute pour pallier aux nombreuses allergies de nos (futures) têtes blondes élevées aux OGM... Rien à dire sur l'équipement, si ce n'est qu'on distingue un système sonore Bose Acoustimass.

mercredi 28 mai 2008

Visite de Living Tomorrow Vilvoorde (2/8) : le bar

Avant la visite, outre le fait de faire le tour du bâtiment pour apprécier la vue d'ensemble, on peut aussi profiter du bar et de la terrasse. Le choix de bières est intéressant (vive la Belgique). Le bâtiment accueille des congrès et on peut y louer des salles de réunions.

Le bar est assez standard, fonctionnel. Il faut fouiller un peu pour découvrir quelques détails intéressants, qui seront invisibles pour le profane mais révélateur pour l'installateur AV.

D'abord, la sono. Basée sur des Boses 802. J'ai toujours trouvé que ces enceintes étaient laides, hé bien, aussi étonnant que cela puisse paraître, elles m'ont semblé toujous aussi moches, même en Belgique, malgré la bière. Outre le système révolutionnaire Bose qui utilise 8 fois le même HP dans une enceinte et corrige le son à grand renfort de filtres (dans les enceintes ET dans le rack), leur ligne aérienne et l'intégration discrète genre prestation de la kermesse annuelle de l'école du village ne laissera personne indifférent :
Je me demande si la caméra ne souffre pas d'un angle mort...

Point intéressant, la musique est diffusée à partir d'un système appelé DJ Matic.

Ce système propose des playlists mixées par des DJs professionels, qui changent régulièrement et selon différentes ambiances (disco, rock, etc.). Tout ceci légalement, en tout cas en Belgique. Je ne suis pas sûr qu'on puisse transposer ce genre de service en France sans subir un procès... Plus d'informations sur le site de DJ Matic. Détail que l'on voit mal sur la photo, le boitier encastré blanc au dessus de l'interface DJ Matic, permet de régler le volume sonore. Personnellement, je trouve dommage d'avoir deux interfaces, à savoir une pour le choix des playlists et une autre pour le volume de la musique... Le tout sur le même écran tactile aurait été bien plus sympathique, mais sans doute irréalisable avec des produits finis et autonomes tels que ceux installés ici. C'est dans ce genre de cas que des produits comme ceux de Crestron deviennent évidents, en regroupant les interfaces et en les simplifiant. Pourtant ni Crestron, ni AMX n'ont le droit de citer à Living Tomorrow. Les matériels présentés étant fournis par des sponsors, ce ne sont pas toujours les meilleurs produits qui sont installés.

Un projecteur est installé au plafond :

Quelque chose qui choquera l'installateur AV : la RS232 n'est pas connectée. Ce qui veux dire que le projecteur est piloté avec la télécommande. Dommage.

Dernière chose, pas trop en rapport avec l'intégration AV :
Cette colonne est un diffuseur de climatisation.

Bref, le bar est très classique, avec quelques équipements sympas, mais c'est surtout le manque d'intégration de l'ensemble en un tout cohérent que je retiendrais...

A suivre...

lundi 26 mai 2008

Visite de Living Tomorrow Vilvoorde (1/8) : l'extérieur

Living Tomorrow tente, depuis 1995, à Vilvoorde près de Bruxelles mais également à Amsterdam depuis peu, de fournir une vision concrète de la "Maison de demain", ceci dans tous les domaines qui touchent à la construction d'une maison individuelle, des méthodes et matériaux de construction, en passant par l'agencement intérieur, l'électricité, le chauffage, la domotique, la diffusion multiroom... J'ai profité du week-end prolongé du 8 mai pour visiter le bâtiment, par curiosité et aussi car il est toujours intéressant de comparer son propre travail au travail des autres. Ca permet de se jauger, de faire une auto-critique, et de trouver de nouvelles idées. Un mot sur cette série de billet. J'ai d'abord pensé décrire ma visite en l'agrémentant de photos. Finalement, je préfère le principe de la visite en photo sur lesquels j'ajouterais mes commentaires. Commençons donc par l'extérieur du bâtiment...

Le bâtiment est très massif. En réalité, même s'il doit représenter une maison individuelle, il est beaucoup plus grand. Ceci s'explique aisément pour une simple raison pratique : il faut pouvoir le visiter, en groupe de l'ordre de 15 à 20 personnes.
Personnellement, ce n'est pas la maison de mes rêves, mais certains y trouveront leur compte à n'en pas douter. Je trouve que le design est très urbain, et ceci semble être un des points de vue qui a orienté la construction, à savoir que l'habitat sera proche des villes dans le futur immédiat. Détail intéressant, les brises-soleil sur la partie bleue intègrent des panneaux photovoltaïques.
Le visiteur est accueilli à l'entrée par un panneau regroupant les principaux sponsors, et par une citation de Bill Gates himself, qui inaugura le premier bâtiment, en 1995. Les sponsors sont importants, ce sont eux qui financent le bâtiment. Malheureusement, ceci a une incidence sur le matériel présenté... Différents panneaux avec des haut-parleurs diffusent une ambiance sonore, le long de la file d'attente. "Je veux changer" entend-on dans différentes langues.

La citation de Bill Gates, pour les curieux. Outre les banalités d'usage, le fait que Bill Gates soit de fait le parrain de l'installation, explique peut-être la tripotée de média-center Windows Vista qui équipent les différentes pièces.

Sur la façade, on retrouve les 4 bâtiments sucessifs construits depuis 1995, sur les 2 sites de Vilvoorde (Belgique) et Amsterdam (Pays-Bas). Certaines rumeurs parlent d'un projet de 3ème site, peut-être en France.

Les visites se déroulant à heures fixes, j'ai eu le temps de faire le tour du bâtiment. Look industriel, rien de plus à dire.

La tondeuse robot de rigueur dans toute maison du futur qui se respecte. J'aurais un peu peur de laisser ce genre de machin dans mon jardin, sachant les lames tournant en dessous. M'enfin bon, c'est le progrès ma bonne dame.

Ceci est une pile à combustible. LA source d'énergie du futur. Encore faut-il trouver de l'hydrogène en grande quantité. Je pense que celle-ci n'est pas fonctionnelle, aucun câble ni tuyauterie n'en sortant. A ce sujet, malgré les dires des guides, je n'ai pas l'impression que l'accent a été mis sur la réduction de la consommation d'énergie. L'idée serait plutôt d'utiliser de l'énergie propre. Reste à voir combien coûtera cette énergie propre... Réduire sa consommation énergétique reste de toute façon la voie à suivre, quelle que soit le mode de production de la dite énergie.

Avant de rentrer, voici la boîte aux lettres, ou la boîte à colis. Elle contient plusieurs compartiments, dont certains réfrigérés pour la livraison des surgelés en votre absence. Elle intègre en outre un lecteur RFID qui permet aux livreurs d'ouvrir la boite à l'aide de la puce intégrée aux colis. On ne nous a pas dit comment la boîte aux lettres récupérera les informations concernant les colis qu'elle attend. Le petit écran est géré par un PC.

La suite bientôt.